Pascal BANGRATZ (ECOFI 1974)

PascalBrangratz

Lors de sa remise du Trophée Sciences Po Strasbourg en 2000, Pascal Bangratz était Directeur de Cabinet du Président du Conseil d’administration, puis Secrétaire Général de l’Aéroport de Bâle-Mulhouse. Il était en charge des RH, du juridique, des marchés et de projets spécifiques.

Depuis 2014, Pascal Bangratz est retraité. Il est fortement impliqué dans le bénévolat : il est ainsi Administrateur Trésorier de la Société Industrielle de Mulhouse, Administrateur Trésorier de la Fondation Lucien Dreyfus, Administrateur Secrétaire de l’ISTA Business School Textile Mode Cuir Alsace et Vice-Président du Syndicat Mixte pour la gestion des Ports du Sud Alsace.

 

3 questions à Pascal Bangratz :

Que vous a apporté Sciences Po ?

Sciences Po a été pour moi une fantastique ouverture au monde par la variété de ses cours, la multiplicité des approches abordées tant par les enseignants que par les élèves entre eux dans une atmosphère que je n’oublierai jamais : pas de pensée unique, pas de diktat idéologique, mais un melting pot d’idées, de conceptions partagées dans le plus grand respect des convictions de chacun. L’IEP a été un creuset de réflexions et d’échanges permanents, aiguillonnés par la qualité de professeurs et d’intervenants professionnels attentifs et très impliqués, notamment dans le cadre des conférences de méthodes si particulières à Sciences Po.

L’IEP a conforté les deux valeurs sur lesquelles je me suis basé tout au long de ma vie : le sens des responsabilités et le respect d’autrui.

Une personne ou un événement vous a-t-il marqué à Sciences Po ?

Je garde le souvenir nostalgique de discussions passionnantes avec des enseignants à forte personnalité comme Madame Sabine Urban avec qui j’ai l’honneur d’avoir gardé un contact soutenu, Messieurs Louis Schweitzer et Daniel Lallier, inspecteurs des finances, le dernier ayant souvent partagé avec quelques uns d’entre nous de sympathiques dîners dans des winstubs au cours desquels nous refaisions le monde jusque tard dans la nuit. D’autres intervenants et professeurs ont laissé une marque indélébile. Je ne pourrais tous les citer, mais après toutes ces années, je garde en mémoire les prestations de Messieurs Jean de Soto, Rodolphe dos Santos, Jacques Grosclaude et tant d’autres. Ces personnalités ont été des références et je leur suis infiniment reconnaissant.

Que diriez-vous aux jeunes futurs anciens qui étudient en ce moment à Sciences Po ?

Aux étudiants actuellement à Sciences Po je conseille de profiter de la chance de participer à une formation qui donne des bases très larges permettant par la suite d’approfondir les centres d’intérêt choisis, tout en ayant une compréhension générale de la marche du monde et de la société. Le cursus aborde de nombreux domaines. Même s’il ne sont pas approfondis, ils permettent d’entrevoir leur complexité  et de s’interroger avec humilité sur leurs interactions. Il fait ainsi de chacun des diplômés une « honnête femme » ou « un honnête homme » au sens le plus noble.

Mis à jour le 01/05/21

 

Agenda